L’engagement actionnarial : de la «marque employeur» à la «marque actionnariale» ?

siteweb blog marque employeur

À l’occasion de l’entrée dans sa 20ème année, Family & Co a présenté il y a quelques semaines sa première étude sur « Les clés de l’engagement actionnarial »; sujet d’apparence simple et pourtant si complexe et primordial à la foi. L’intérêt suscité par cette étude depuis sa publication le confirme. Étude à télécharger et lire par ici.

L’engagement actionnarial ne se décrète pas lors d’une assemblée générale ou d’un conseil d’administration, quel que soit le prestige ou l’influence du président ou de l’entreprise . Pourtant, il demeure souvent comme un enjeu majeur pour les actionnaires familiaux cherchant à assurer la pérennité de leur entreprise familiale.

La dynamique de l’engagement se produit autour d’un parcours à piloter, à travailler, une démarche pro-active à construire selon les objectifs recherchés : que ce soit la mobilisation d’un socle actionnarial uni ou l’identification et la montée en puissance de futurs opérationnels.

Se pencher sur la question de l’engagement dans l’actionnariat familial, c’est préparer l’avenir des entreprises familiales. C’est aussi prendre en compte l’importance du facteur temps nécessaire à son développement.

Le sens avant le patrimoine

Bien que parfois évoqué comme un critère clé d’engagement dans certains actionnariats, les facteurs patrimoniaux, comme la valorisation à long terme des actifs, la liquidité du capital ou encore une politique de dividende attractive, n’apparaissent pas dans notre étude comme une clé d’engagement prioritaire dans l’actionnariat.

Cette observation est un des enseignements importants de l’étude sur les clés de l’engagement actionnarial. Pour les actionnaires familiaux, l’engagement est moins une question d’intérêts financiers qu’une affaire d’attachement et de sens.

Les 3 clés de l'engagement dans l'entreprise familiale

Les 3 clés de l’engagement actionnarial apparaissant comme centrales sont :

  1. L’harmonie & la cohésion familiale,
  2. L’attachement à l’aventure familiale (histoire, métier, territoire),
  3. La capacité d’influence décisionnelle

Considérant ces aspects, on comprend aisément combien le facteur temps est important dans une dynamique d’engagement actionnarial.

Le « parcours de l’engagement »

En l’absence de mode d’emploi ou d’indicateurs simples pour mesurer et augmenter le niveau d’engagement dans l’actionnariat familial, nous vous suggérons de définir les objectifs recherchés avec l’engagement des actionnaires dans le projet collectif.

Sur la base des enseignements de notre étude, nous proposons d’organiser les facteurs d’engagement en trois catégories principales : les déclencheurs de l’engagement, les supports de l’engagement, et les renforts de l’engagement.

Un parcours de l’engagement se dessinerait alors comme suit :

Les déclencheurs de l’engagement :

  • L’attachement à l’histoire familiale ou le lien fort envers un ou plusieurs métiers historiques
  • Le sentiment d’attachement, d’enthousiasme et de fierté lié au statut d’actionnaire familial (dimension actionnariale)
  • Être contacté par la génération précédente pour aider / rejoindre l’aventure familiale, voire l’entreprise (dimension actionnariale / opérationnelle)

Les supports de l’engagement :

  • La gestion des tensions familiales et la prévention des conflits (dimension familiale)
  • La « juste » gestion du dividende et la bonne compréhension dans les collectifs du lien entre la santé financière de l’entreprise et le niveau des dividendes (dimension patrimoniale)
  • Partager les enjeux de l’entreprise et impliquer les familiaux dans la réflexion sur les enjeux de l’entreprise (dimension actionnariale / opérationnelle)

Les renforts de l’engagement :

  • La préparation et l’anticipation de la transmission de l’entreprise (dimension patrimoniale / opérationnelle)
  • L’implication d’actionnaires formés dans la gouvernance (dimension actionnariale)
  • De bons résultats et un projet qui se réinvente en cohérence avec son actionnariat (dimension actionnariale)

De « la marque employeur » à « la marque actionnariale » ?

Compte tenu de notre expérience de ces dynamiques collectives, il nous apparaît essentiel de mettre en place une démarche proactive à destination du collectif d’actionnaires.

Orientés par le concept de « la marque employeur », utilisé pour décrire les efforts proactifs d’une entreprise pour engager les employés et attirer les candidats, les résultats de notre étude nous inspirent la notion de « marque actionnariale ». Cette approche intègrerait aussi bien le sens donné au projet que les modalités pour le porter en famille, soit le supplément d’âme du projet familial, aussi important pour fédérer les actionnaires eux-mêmes que les parties prenantes à l’aventure familiale, jetant ainsi les bases d’un projet pérenne.


Vous souhaitez en savoir plus et lire les enseignements de cette étude dans son intégralité ? Lisez et découvrez les enseignements de cette étude par ici :


Ils ont permis l’étude :

Nous souhaitons exprimer notre gratitude à toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à la réalisation de ce projet. Un remerciement tout aussi spécial au Dr. Léa Wang du Transmission Lab, pour sa disponibilité, le partage d’expérience et son intérêt pour cette « première fois » avec Family & Co.

Nous saluons également les précieuses orientations fournies par les membres de notre comité de lecture : Jeanne Gautier, Dr. Léa Wang, Nadia Nardonnet et Ivan Girardot. Enfin, un grand merci à la banque Degroof Petercam, qui joue et jouera, à nos côtés, un rôle clé dans la diffusion des enseignements tirés de notre étude.

Email
LinkedIn
Print
Lire plus de publications

À propos de nous

Logo de l'entreprise Family & Co, créé en 2004
Graphique des 40 actionnariats accompagnés annuellement
Photo des anciens dirigeants de Family and Co
Infographie des 4000 actionnaires conseillés par Family and Co
Trois bureaux familiaux modernes

Le bilan d’étape

  • C’est notre « rapport de fin de mission », qui évalue (et valorise…) la résolution des problèmes posés, tels que décrits par le diagnostic (qui du coup est mis à jour) …
  • … tout en ouvrant aussi sur les nouveaux enjeux qui restent à aborder ou sur les nouvelles problématiques qui découlent du travail effectué…
  • … afin de garder en mouvement le collectif suite à la démarche.
  • C’est donc bien un « bilan d’étape », dans un processus en mouvement, car ce qui compte c’est la dynamique dans laquelle est placée la famille, pas le fait que Family & Co ait achevé une phase de sa mission !

La synthèse Family & Co

  • Tenant compte à la fois des enjeux identifiés, du contexte d’action et des ressources et contraintes, ce document synthétise les envies des actionnaires, leurs axes de réflexion et dessine les schémas d’organisation utiles pour résoudre ou anticiper d’éventuels problèmes.
  • Il intègre un plan d’action pour permettre à la famille d’approfondir ou concevoir les éléments de projet ou d’organisation qui sont adaptés dans sa situation.

Les entretiens Family & Co

  • Cette analyse complète vise à examiner la situation réelle de l’actionnariat en profondeur, à partir d’un croisement d’entretiens individuels complets et structurés et de moments collectifs
  • Issue d’une expérience de plus de 15 ans auprès des familles, cette grille d’analyse individuelle couvre de façon globale l’ensemble des aspects de la relation entre famille et entreprises, lorsque nombre d’intervenants sur notre marché, issus d’une expertise en particulier, adoptent des prismes techniques plus marqués et se concentrent sur telle ou telle dimension de cette relation.